Non à l'expulsion de la famille Raba!

--------------------------------------------------------------------------------

Mardi 5 décembre, à l'appel de diverses organisations dont Réseau éducation
sans frontières, environ trois cents personnes se sont rassemblées à
Grenoble devant la préfecture pour exprimer leur indignation face aux
tentatives de la police de Sarkozy pour expulser un couple de Kosovars et
ses trois enfants.

Cette famille était placée au centre de rétention de l'aéroport
Lyon-Saint-Exupéry depuis 17 jours lorsque, samedi 2 décembre à l'aube, les
policiers sont venus les chercher pour les expulser. Malgré la mobilisation
immédiate de membres de RESF, déjà en alerte, la famille a été embarquée
pour Roissy. François Auguste, vice-président communiste de la région
Rhône-Alpes, qui voyageait dans cet avion, s'est opposé à cette expulsion.
Il a été rapidement encerclé et mis hors de l'avion par la police des
frontières.

Arrivée à Roissy, la famille Raba, à qui on a apparemment fait croire qu'elle
allait passer devant un juge, a découvert que l'on voulait les entraîner
vers un avion privé. La mère s'est révoltée, mais elle a été frappée par les
policiers. Le pilote de l'avion privé a refusé de décoller. Puis cette
famille a été ramenée à Lyon-Saint-Exupéry.

Dimanche 3 décembre, le cas de la famille a été étudié par le tribunal
administratif de Lyon. Il n'a accordé que cinq jours de sursis. La menace de
l'expulsion pèse donc toujours sur cette famille. Des rassemblements de
solidarité ont eu lieu le mardi soir 5 décembre à Lyon et dans d'autres
villes de Rhône-Alpes.

Lutte Ouvrière n°2001 du 8 décembre 2006