Lundi matin, d'une voix tremblante Kouchner a rendu un hommage poignant à une femme décédée en fiin de semaine. J'ai cru qu'il se rendait enfin compte des actes de son gouvernement et qu'il parlait de cette femme qui s'était immolée par le feu devant une préfecture pour exprimer une dernière fois son désespoir de voir son mari expulsé par les polices de sarko, hortefeux, kouchner...

Et bien non, il ne sait toujours pas ce qu'il se passe en France, sa compassion allait vers soeur Emmanuelle (paix à son âme).

Il garde toujours le même silence, lui pourtant si bavard, en ce qui concerne sa politique en matière d'immigration!!!! beurk beurk beurk